• Des achats à impact positif grâce au recyclage et à l'upcycling

Acrylique : une matière textile synthétique

L’ acrylique est une matière synthétique, comme le polyester. C’est une fibre issue de la pétrochimie, inventée par un chimiste allemand pendant la seconde guerre mondiale. Elle est l’une des fibres les plus utilisées dans le secteur textile, en particulier par les marques de fast fashion, car elle est bon marché et facile d’utilisation. 


Fabrication de l’acrylique 

L’acrylique est produite à partir d’huile minérale et d’hydrocarbure. Le procédé chimique s’appelle la polymérisation. Elle est obtenue à partir d’une molécule appelée acrylonitrile qui sert à produire du plastique. 

L’acrylique est donc dérivée du plastique. En plus des problèmes environnementaux causés par l’exploitation du pétrole, la fabrication de l'acrylique est polluante car il faut utiliser un solvant très toxique. C’est un procédé qui demande en plus beaucoup d’énergie. 


La pollution de l’ acrylique

Selon une étude de l’IFM, les Français considèrent que l’acrylique fait partie des 3 matières textiles les plus polluantes. En effet, la fabrication d’acrylique pose problème car elle utilise du pétrole, une ressource non renouvelable et dont l’extraction est polluante.

La production de l'acrylique demande 30% d’énergie supplémentaire par rapport au polyester. De plus, comme toutes les matières textiles synthétiques (polyester, polyamide…), l’acrylique rejette des microparticules de plastique lors du lavage. Trop petites pour être filtrées par les stations d’épuration, ces microparticules finissent dans les océans ce qui peut avoir des conséquences très graves sur les nappes phréatiques et la vie sous-marine. 


Pourquoi on l’utilise ?

L’avantage de l’acrylique est que c’est une fibre douce et soyeuse. Le textile obtenu est très léger et ne se froisse pas, ce qui le rend très agréable et pratique à utiliser. C’est donc un tissu facile d’entretien. L’acrylique est souvent utilisée pour créer des pulls, des écharpes ou des chaussettes ou faire de la fausse fourrure. Elle est généralement mélangée à d’autres matières, comme la laine, le coton ou d’autres fibres synthétiques. C’est aussi un bon isolant thermique.

Cependant, l’acrylique est connu pour ne pas être de bonne qualité. Son utilisation engendre des vêtements peu durables et beaucoup de déchets textiles. La fibre a tendance à boulocher après plusieurs lavages. 


Entretien

L'acrylique est une matière facile d'entretien. Il n’y a par exemple pas besoin de la repasser. Contrairement à la laine, c’est une matière qui peut se laver en machine à 40°C. Pour prévenir le rejet des microparticules, pensez à utiliser un sac de lavage pendant vos machines. 


Par quoi remplacer l’acrylique ?

L’acrylique étant une fibre à éviter, il est préférable d’utiliser des fibres naturelles, comme la laine, le coton bio, le lin ou le chanvre. 


Fin de vie 

Si vous possédez des vêtements en acrylique et que vous les portez encore, ne vous en séparez pas. Il est plus durable de garder et de prendre soin de ce qu’on possède déjà plutôt que de racheter de la matière neuve.

Il ne faut surtout pas jeter du tissu acrylique dans les ordures ménagères. En effet, si on détruit la fibre textile par combustion, cela libère des gaz dangereux et toxiques comme le dioxyde de carbone (CO2) et le cyanure d’hydrogène (HCN).

Il est tout de même possible de recycler l’acrylique, ou du moins en théorie. Celui-ci aura les mêmes caractéristiques techniques que la fibre vierge mais avec un impact environnemental plus faible. Cependant, la recyclabilité de l’acrylique est limitée dès lors que la fibre est mélangée avec d’autres matières. En effet, recycler un textile composé de fibres mélangées est très coûteux et quasiment impossible.

En revanche, comme tous les textiles, l’acrylique peut être upcyclé pour en faire de nouveaux vêtements ou accessoires. 

Cliquez ici pour consulter le guide des matières ›


Sources :