• Des achats à impact positif grâce au recyclage et à l'upcycling

La méthode BISOU : consommer de manière raisonnée et réfléchie

La méthode BISOU a été élaborée par Marie Lefèvre et Herveline Verdeken, autrices de l’ouvrage J’arrête de surconsommer, 21 jours pour sauver la planète et mon porte-monnaie. La méthode BISOU est un bon moyen d’adopter un mode de consommation plus raisonné et réfléchi.


Pour adopter le réflexe BISOU ? 

La méthode BISOU

Les soldes approchent à grands pas et, avec elles, leur lot de promotions toutes plus alléchantes les unes que les autres. Promotions exclusives, réductions pouvant aller jusqu’à moins 70%, offres spéciales : les marques mettent tout en œuvre pour nous faire acheter en nous donnant l’impression de faire des bonnes affaires, à coups de stratégies marketing bien affûtées. Les incitations à la (sur)consommation ne manquent pas, ce qui constitue une catastrophe pour la planète et pour notre porte-monnaie Comment faire pour ne pas craquer sur le premier jean venu ?


Comment fonctionne la méthode BISOU ?

La méthode BISOU, ce sont les 5 questions à se poser avant d’acheter, pour limiter l’impact de notre consommation sur la planète, en plus de faire du bien à notre budget.

B comme Besoin

A quel besoin cet achat répond-il ? Il ne s’agit pas là d’un besoin matériel, mais plutôt d’un besoin psychologique plus profond, qui sera – on le croit- comblé par la consommation de l’objet : ai-je besoin de réconfort ? De booster ma confiance en moi ? De donner une certaine image de moi ? Il s’agit donc d’identifier ce besoin psychologique afin de le combler sans passer par l’achat de l’objet en question, la consommation de l’objet n’apportant de toute façon qu’une satisfaction superficielle et temporaire.

I comme Immédiat

Puis-je attendre quelques jours pour prendre le temps de me décider ou ai-je vraiment besoin de ce produit immédiatement ? Si le besoin n’est pas immédiat, on peut repousser l’achat de quelques jours afin de réfléchir. Bien souvent, on décide avec le recul de ne pas acheter le produit. Cette question permet d’éviter les achats compulsifs, provoqués par les stratégies marketing des marques comme les ventes flash par exemple.

S comme Semblable

Ai-je déjà un objet similaire avec la même utilité ? Est-il possible de l’emprunter ou de le louer ? Souvent, la réponse est oui, mais c’est l’envie du neuf qui nous pousse à acheter. Cette question permet de relativiser le besoin et d’éviter des achats inutiles.

O comme Origine

Quelle est l’origine de ce produit ? Sa composition ? Qui l’a fabriqué et dans quelles conditions ? De quelles étapes se compose sa chaîne de production ? Ces questions sont essentielles afin de prendre conscience de l’impact réel de notre consommation sur la planète et sur l'humain. Acheter, c’est soutenir.

U comme Utile

Cet objet va-t-il vraiment m’apporter une utilité, répondre à un besoin matériel ? Puis-je m’en passer ? Cette question permet de mesurer la plus-value que l’objet va apporter à notre quotidien et ainsi relativiser le besoin d’achat du produit.


La méthode BISOU : indispensable avant chaque achat

Ces 5 questions permettent de passer à un mode de consommation plus réfléchi et raisonné. La méthode BISOU nous permet de nous poser les bonnes questions avant d’acheter et ainsi d’éviter les achats inutiles ou compulsifs. C’est une question à la fois sociale et environnementale. En effet, nous devons limiter la surconsommation et l’exploitation des ressources pour préserver la planète. Nous pensons qu’il est primordial que chacun prenne le temps de s’informer sur l’impact réel de ses achats sur l’environnement et sur les travailleurs qui fabriquent les produits, afin de consommer en toute connaissance de cause.


Source :

Marie Lefèvre, auteure du site La salade à tout