• Des achats à impact positif grâce au recyclage et à l'upcycling

Dossier : L'upcycling

Le recyclage au naturel

Tout comprendre sur l'upcycling

L'upcycling, ça vous parle ? De plus en plus de marques et de médias en parlent et pour cause : c'est une réponse concrète aux enjeux climatiques actuels et futurs, tout en permettant de créer de nouveaux biens de consommation mais de manière plus durable et créative.

Sommaire 

 


 

D'où vient l'upcycling ? 

Le terme "upcycling" est apparu en 1994, avec Reiner Pilz, un ex-ingénieur et architecte d’intérieur. Il se traduit par "surcyclage" ou upcyclage en français et signifie “recycler par le haut”.

Ainsi, l'upcycling consiste à revaloriser des objets ou matières destinés à être jetés pour leur donner une nouvelle utilité et donc une seconde vie. Avec le préfixe "up", on ajoute également de la valeur à l'objet upcyclé, que ce soit du point de vue esthétique ou de son utilisation.


La différence entre upcycling et recyclage

L’upcycling est une forme de recyclage ♻️, ce qui explique qu'on peut souvent confondre les deux termes. Mais contrairement au recyclage, l’upcycling ne nécessite pas de transformation mécanique ou chimique de la matière. L’objet est récupéré en l'état, puis amélioré de façon à lui apporter de la valeur et une nouvelle utilité. C’est donc plus intéressant d’un point de vue écologique et économique que le recyclage. 

Finalement, l’upcycling permet d’aller plus loin que le recyclage en faisant des économies supplémentaires de ressources, tout en réduisant la consommation d'eau et d'énergie.

Logo upcycling et recyclage

Les avantages

Plus écoresponsable que le recyclage et plus créatif que la customisation, l'upcycling présente bien des avantages

Une technique d'écoconception

L’upcycling réduit considérablement la quantité de déchets générés tout en produisant de nouveaux produits avec un impact plus neutre pour la planète. C’est donc une véritable solution pour continuer de produire de manière plus durable. En effet en réutilisant des matières ou des objets déjà créés, on évite ainsi le gaspillage tout en économisant des ressources et des matières premières utilisées pour fabriquer. Cela participe indirectement à la dépollution de l'environnement... Que du bon sens !

Des économies

L’upcycling serait également plus économique puisque la matière première est très souvent récupérée. La plupart des créateurs et les marques se procurent leurs matières en seconde main ou via des dons de particuliers.

Une dimension sociale

Généralement, les marques et créateurs ont à cœur de produire des vêtements en respectant les ouvrières et ouvriers du textile (minimas sociaux, conditions de travail saines…). En récupérant auprès d'associations ou de recycleries, l'upcycling ajoute même une dimension sociale. Attention cependant au greenwashing ! Sur Linverse, vous ne trouverez que des marques et créateurs respectant notre charte de sélection

Un challenge créatif et stimulant

Avec l'upcycling le processus de création est inversé par rapport aux productions conventionnelles. C'est d'ailleurs en partie ce qui a inspiré le nom de notre eshop 😉.

En effet, on ne part plus de l'objet que l'on souhaite créer mais de la matière pour décider comment la transformer. Le surcyclage impose des contraintes avec lesquelles il faut composer et c'est l'upcycler - comprenez la personne qui upcycle - qui s'adapte en fonction de la matière disponible et ses particularités.

Un mode de vie 100% zéro déchet

Un mode de vie 100% zéro déchet

En revalorisant des matières déjà créées, on réduit le gaspillage et les déchets et on participe à la dépollution de l'environnement.

Un meilleur impact pour la planète

Un meilleur impact pour la planète

L'upcycling économise de l'eau et de l'énergie et des ressources. Les nouvelles créations ont alors un impact plus neutre sur la planète.

Une tendance indémodable

Une tendance indémodable

Né dans les années 90, l'upcycling est aujourd'hui fun, créatif et tendance ! Un must-do pour créer de manière vraiment durable.

Les limites de l'upcycling

Quand on surcycle, on doit s'adapter en fonction de la matière disponible. C'est là l'une des principales limites de l'upcycling car on ne pourra produire qu'un nombre limité de pièces, voire des pièces uniques. Ainsi, on ne pourra pas reproduire 2 fois la même collection de vêtements, à moins de retomber exactement sur la même fin de rouleau par exemple, ce qui est peu probable.

De plus, l'upcycling ne peut être industrialisé. C'est une technique artisanale, c'est pourquoi le prix est généralement plus élevé que sur des vêtements de fast fashion. On paie le prix juste pour une création faite à la main, de qualité et rare.

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Lavoisier

Comment faire de l'upcycling

Les techniques de l'upcycling

Quand on souhaite faire de l'upcycling, il y a deux possibilités : soit on part d'un produit déjà créé qu'on va alors transformer, soit on part de matières récupérées qu'on va revaloriser. Dans les deux cas, il s'agit de choisir des matières durables et auxquelles on évite la poubelle.

L'upcycler commence d'abord à récupérer l'objet ou la matière à upcycler. Il va ensuite s'occuper de la nettoyer et de la remettre en état. C'est une étape cruciale et minutieuse. Il faudra ensuite l'étudier, pour la transformer. C’est donc la matière qui guide le créateur. À lui de s’adapter.

L’upcycling s’applique à tout type de secteurs : la mode, l’ameublement, l'art, la déco, ou encore le design.... Dans la notion d'upcycling, on détourne souvent la matière pour lui donner une seconde vie. Ce peut être par exemple un drap vintage dans lequel on va coudre une robe, une chemise pour homme dans laquelle on va faire un tablier pour enfant, ou encore des pneus de vélo qu'on transforme en ceintures.

La matière ayant souvent du vécu, de petites imperfections peuvent apparaitre (accros, taches, irrégularités...). Au-delà de raconter l'histoire de la matière, elles signent sa singularité. 

coudre upcycling

Qui peut upcycler ? 

Tout le monde bien sûr ! Il suffit d'un peu de matière et beaucoup de créativité pour redonner vie à des matières oubliées... Ainsi, les upcyclers peuvent être des association, des artistes, des marques des designers ou tout simplement vous-même !

L’upcycling à la maison en mode DIY

Vous avez déjà utilisé une boite à conserve pour en faire un pot à crayon ? Ou transformé un vieux pull en joli top ? Peut-être avez-vous même déjà réutilisé une vieille palette en bois pour en faire un banc pour votre jardin ?

Finalement, on a tous déjà réalisé de l'upcycling à la maison sans le savoir... L'avantage avec Internet, c'est que les idées et les tutos pour se mettre à l'upcycling ne manquent pas ! Et les matières non plus...

Que ce soit dans des associations de type Emmaüs, des brocantes, ou encore tout simplement dans vos placards, il y a tant de matières qui ne demandent qu'à être revalorisées... À nous de leur donner une seconde vie ! Peu de moyens, de l’imagination et beaucoup de créativité suffisent à transformer des déchets en de nouveaux trésors.

Sur Linverse, nous avons fait le choix de ne proposer que des articles créés à partir de matières recyclées ou revalorisées par l'upcycling. Ainsi, des lances à incendie deviennent des ceintures, des chambres à air reprennent vie sous forme de boucles d'oreilles, et des bâches de montgolfières se transforment en pouf sur lequel se prélasser...

Laissez vous surprendre par notre collection d'articles upcycling qui redonnent vie aussi bien à des chutes de tissus qu'à des matières insolites !